École à la maison: les 10 plus grandes craintes

école à la maison, père, enfant, marchent, rails

Home-schooling, école à la maison, instruction en famille… Quelle que soit la manière utilisée pour parler de ce phénomène, en France, 30000 enfants ne sont pas scolarisés et ont pour professeur un de leurs parents.  Alors les parents peuvent-ils remplacer l’école et les professeurs ? Peuvent-ils être aussi efficaces ? Voici dans cet article les plus grandes craintes des parents qui font l’école à la maison (et comment y remédier simplement).

 

1- Serai-je aussi efficace qu’une institutrice ou un professeur ?

Si vous vous lisez ce blog c’est que vous vous posez des questions sur l’école à la maison. Vous êtes donc motivé-e. Et en matière d’instruction, croyez-moi, la motivation trouve les moyens.  En effet, si vous avez la patience, la motivation et l’énergie, vous pourrez déplacer des montagnes pour VOS enfants que VOUS aimez et que VOUS voulez voir avancer. Croyez-moi vous aurez la satisfaction de les voir progresser tous les jours et de passer plus de temps avec eux.

Vous serez plus compétent-e car vous aurez le temps de prendre le temps nécessaire pour aborder chaque notion au rythme de votre enfant (un cours perso à la maison avec papa ou maman est beaucoup plus bénéfique qu’en école), vous aurez le temps de faire

des recherches sur Internet si vous avez du mal… jusqu’à ce qu’au final cette notion soit parfaitement acquise par votre enfant.  En très peu de temps, comme les jeunes enseignants qui débutent, vous gagnerez en expérience et vous aurez plus de facilité pour créer vos cours, développer votre pédagogie et transmettre vos savoirs à vos enfants.

 

2- Aurai-je assez de temps pour faire l’école à la maison ?

Comme vous le savez, je suis instituteur (voir le lien) depuis de nombreuses années et je peux vous assurer que dans sa classe, un professeur lambda, ne donne pas des cours particuliers à chacun des élèves mais à son groupe classe. Par contre je fais du soutien scolaire (aussi aujourd’hui en APC  – l’aide personnalisée complémentaire de l’école) et je peux vous assurer que dans la plupart des cas, c’est bénéfique pour l’enfant tant au niveau des savoirs que de la confiance en soi qui s’en trouve boostée.

Que faut-il en conclure ? Je suis personnellement convaincu que l’attention permanente et continue d’un adulte pour un enfant (ou un groupe restreint) est beaucoup plus bénéfique que dans une classe… Faites le calcul par vous-même ! Un enseignant  pour 25 élèves (classe moyenne) c’est en fait très peu de temps personnalisé par élève, c’est MATHÉMATIQUE  Si en plus on ajoute les élèves qui perturbent la classe, les élèves distraits, ceux qui font tomber leur affaires ou qui les perdent et ceux qui parlent sans demander la parole … il est très facile de conclure que le temps est plus efficace à la maison

Donc oui vous aurez le temps ! Car celui-ci sera utilisé beaucoup plus efficacement qu’en classe  D’autant plus que vous aurez tout à loisir de développer votre emploi du temps comme bon il vous semble… Avez-vous (et vos enfants ?) vraiment besoin de 2 heures pour la pause repas ? Je n’ouvre pas le débat le débat des rythmes scolaire (vaste débat). Regardez comment cela se passe dans les pays scandinaves où j’ai personnellement  enseigné : la pause repas ne dure pas plus de 40 minutes

Sur d’autres blogs traitant le sujet de l’école à la maison,  nombreuses sont les familles qui ne font cours que le matin et réservent l’après-midi pour les activités « extrascolaires ». J’entends souvent dire aussi qu’une heure de cours particulier correspond en fait à 4 heures dans une classe ! Donc ne vous sous-estimez pas et mesurez avec l’efficacité de votre action.  

 

3- Comment vais-je faire pour suivre les programmes ?

La question qui revient souvent porte sur les programmes : comment faire pour les suivre correctement, ne pas se « louper » et faire tout ce qui est demandé ? Si vous avez de telles interrogations, il est préférable de suivre des cours par correspondance. Heureusement les possibilités sont nombreuses en France. Ils vous donneront une trame à suivre pour toute l’année scolaire. Ensuite, libre à vous de vous organiser comme bon vous semble (la plupart des familles faisant l’école à la maison étudie le matin) et d’enrichir cette « trame » qui vous est proposée par des sorties pédagogiques où diverses recherches et lectures.

 

4- L’école à la maison va-t-elle faire de mes enfants des asociaux ?

On demande souvent  aux « homeschoolers » « comment font-ils pour les copains ? » si « la récré ne leur manque pas trop ? ».  La question de la sociabilisation des enfants qui font l’école à la maison est celle qui revient le plus souvent.

Ne nous cachons pas la face, l’isolement social est le premier risque de l’école à la maison et il est de la responsabilité des parents de fournir en plus de l’instruction à la maison, des activités « extrascolaires » suffisamment nombreuses et qualitatives où l’enfant pourra se faire des amis et interagir avec eux. Dans ce cas de figure c’est la qualité des interactions qui prime (au contraire de l’école où les interactions ne sont pas toujours voulues voire subies mais plus nombreuses).

Maintenant poussons la réflexion un peu plus loin : A y regarder de plus près, avez-vous aimé votre scolarité de l’école au lycée ? Normalement vous devriez répondre oui et non car tout n’est pas « rose » ! Oui,  pour le temps passé avec vos amis, les savoirs appris, l’éveil à la vie, la relation avec vos enseignants, la vie ensemble. Mais non  pour le diktat des marques, les conflits entre élèves toujours trop nombreux, les punitions collectives, les insultes et les jeux dangereux.

Posez-vous la question quels élèves vont mieux réussir dans la vie ? Est-ce la quantité des interactions sociales ou leur qualité qui prévaudra ? Vaut-il mieux avoir beaucoup d’amis à qui on ne dit pas grand-chose et avec qui nous avons des relations « banales » ou un cercle restreint de très bons amis ?

 

5- Que pensera mon entourage de mon choix de faire l’école à la maison ?

Si vous vous lancez dans l’aventure de l’école à la maison il faudra bien entendu prévenir vos proches. Ce sera avant tout votre enfant qui en aura peut-être déjà fait la demande ou à qui il faudra expliquer votre démarche. Ce sera bien entendu votre conjoint-e sans qui il sera difficile de mener à bien ce projet. Sans son soutien total, il sera difficile de faire l’école à la maison.

 

6- L’école à la maison c’est une nouvelle mode qui nous vient des USA et qui passera ?

L’école à la maison c’est une nouvelle mode qui nous vient des USA, a-t-on du recul sur cette nouvelle tendance ?

C’est l’idée reçue que l’on a tous-tes quand on entend parler de l’école à la maison. Mais nous avons déjà étudié dans ce blog des grandes personnalités ayant reçu une instruction à la maison (voir le lien ici) et qui ont fait de grandes carrières scientifiques, politiques, sportives et intellectuelles. Par conséquent, l’école à la maison n’est pas un « phénomène »  nouveau mais qui prend juste de l’ampleur ces dernières années à cause des mauvais résultats de nos écoles, des conditions de travail des enfants  (et des enseignants) qui sont de plus en plus difficiles (pensez à l’explosion des réseaux sociaux cette dernière décennie qui met en concurrence nos enfants … et ses conséquences sur leur confiance en eux,  l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes, deux points extrêmement importants pour la réussite scolaire).

 

7- Combien ça coûte de faire l’école à la maison ? Vais-je m’en sortir financièrement ?

Pour rien ne vous cacher, l’école à la maison est onéreuse.  Entre les cours par correspondance, les activités sportives et artistiques. A moins d’avoir un travail particulier de style free-lance et de pouvoir choisir vos missions de travail et vos horaires, ce choix d’instruction impose à l’un des parents de rester à la maison.

Faire l’école à la maison vous coûtera donc bien plus cher qu’une école publique ou privée !

Mais votre satisfaction ne sera-t-elle pas dans le plaisir de partager plus de temps avec votre (vos) enfant(s) ?

Une petite réflexion s’impose pour finir cette partie : vous pensez que l’instruction coûte cher ? Pensez donc à l’ignorance.

 

8- Mon enfant pourra-t-il retourner dans le système classique ?

Si vous devez subitement changer de mode de vie, celui que vous avez choisi, qui vous a amené à faire l’école à la maison à vos enfants, il est normal que vous vous posiez la question du retour de votre enfant dans le système classique.

Aux USA, pays des homeschoolers, il est prouvé que 75% de ces derniers font des études supérieures et obtiennent de meilleurs résultats que la moyenne des élèves scolarisés.

En France, nous n’avons pas de données chiffrées mais les cours par correspondance délivrent des avis de passage qui permettent de rescolariser un enfant à tout moment. Si vous suivez vous-même les programmes,  votre enfant devra passer des tests pour réintégrer le système.

 

9- J’aime mon enfant  mais vais-je pouvoir le / la supporter toute la journée ?

Comme vous le savez, je suis instituteur,  j’ai l’expérience de centaines d’écoles et j’ai déjà eu de très nombreuses classes, des milliers d’élèves. Partout  je vois une « pattern » se répéter, un schéma récurrent : en effet, il n’est pas rare de voir des enfants faire des journées de ministres ! Ils sont déposés par leurs parents le matin à la garderie entre 7h00 et 8h00 et restent à l’école jusqu’à 18h00 ! Imaginez pour ces enfants la fatigue physique et nerveuse en fin de journée !  C’est atroce et presque invivable de faire autant de COLLECTIVITÉ chaque jour ! (mais les enfants ayant une capacité d’adaptation assez impressionnante, les adultes n’y voient que du feu… sauf les enseignants et les éducateurs les plus « alertes » et « conscients » du phénomène…)

Les journées des enfants sont donc beaucoup trop longues (loin de moi l’idée d’ouvrir le débat des rythmes scolaires, j’ai plein de choses à dire sur le sujet mais ce sera l’objet d’un autre article du blog), les enfants sont littéralement « gavés » de savoirs et par conséquent  sont physiquement et nerveusement fatigués en classe (surtout lorsque vient l’après-midi). En conséquence de cela, les enseignants observent plus de conflits entre élèves, dans les classes et les apprentissages passent moins bien … Pensez au bruit qui fait que dans les écoles, le volume sonore augment au fil de la journée et qui au final donne des céphalées aux enfants en fin de journée…

Il ne faut donc pas chercher plus loin la cause de la fatigue de votre enfant qui est source de mauvaise humeur et de conflits à la maison pour faire les devoirs.

En faisant l’école à la maison vous n’aurez pas tous ces soucis, dans un point précédent nous avons vu que l’enseignement à la maison est plus efficace car individualisé et en tête à tête. Vous pourrez donc dégager des temps de pause réellement reposants pour votre enfant … dans lesquels il ne baignera pas dans une soupe de cris et de bruits incessants et de violence… En fin de compte votre enfant  sera beaucoup plus vivable et facile à vivre.

 

10 – Vais-je réussir à faire travailler mon enfant à la maison ?

Si pour certain-e-s d’entre vous, les devoirs à la maison sont devenus une corvée et source de conflits il est normal d’appréhender à l’idée de faire l’école à la maison.

En fait les journées des élèves en France sont beaucoup trop longues, « ils font des journées de ministre » j’entends souvent cette remarque dans les écoles de la part des maîtresses et de certains parents. Nous avons vu dans un point précédent que votre enseignement sera plus efficace et vous pourrez donc dégager des temps de pause pour votre enfant. Il vous en sera redevable croyez-moi.

L’autre source de difficultés vient de votre position d’autorité en tant que parent quand  vous faites les devoirs : c’est la maîtresse qui les donne  « la maîtresse a dit » et qui donc est en position d’autorité par rapport à vous.  Quand vous ferez l’école à la maison, vous n’aurez donc pas ce conflit d’autorité car vous serez à l’origine des leçons de votre enfant.   

 

Et vous ? Quelles sont vos craintes sur l’école à la maison ? Comment y avez-vous remédié ? N’hésitez pas à laisser un commentaire afin d’enrichir la discussion !