Abaissement de la scolarité obligatoire de 6 à 3 ans: quelles conséquences pour les familles faisant l’école à la maison ? [PRESSE]

enfants, maternelles, école, travaillent, ensemble

Le président de la République a annoncé en mars dernier l’abaissement de l’âge de la scolarité obligatoire de 6 à 3 ans dès la rentrée 2019. Si cette mesure a été présentée comme un acte historique majeur elle n’aura pas beaucoup de portée en réalité mais quelles seront les conséquences de cette décision pour les familles faisant l’école à la maison?

Quand la réforme sera-t-elle appliquée ?

Dès la rentrée 2019.

Qui sont les enfants concernés ?

Cette mesure est symbolique car elle vise surtout à reconnaître la place de l’école maternelle dans la scolarité car déjà 97% des enfants de 3 ans sont scolarisés.  97 % d’enfants scolarisés c’est une moyenne nationale mais il existe quelques disparités pour d’autres territoires: 70% dans certains départements d’Outre-mer, 87% en Corse et 93% à Paris.

En fait cette mesure ne concernera que les enfants faisant l’école à la maison dont le nombre est estimé à 25000 en France par le ministère de l’Education nationale.

Quels effets aura cette mesure sur les familles qui font l’école à la maison ? 

Instruction ou scolarité obligatoire ?

En France, ce n’est pas la scolarité qui est obligatoire mais l’instruction. Par conséquent, le système (de l’instruction obligatoire) existant pour les 6 – 16 ans devrait être transposé pour les 3 – 6 ans. Les parents pourront donc faire l’école à la maison (tout en continuant de se déclarer à l’administration et se soumettre à l’obligation de contrôle scolaire). 

La question des contrôles de l’Education nationale :

La question est pertinente mais rien n’est encore sûr !

Il semblerait que l’abaissement de l’âge de l’instruction obligatoire devrait logiquement influencer le contrôle des enfants dont les parents ont fait le choix de l’école à la maison. Mais ces contrôles pourraient se révéler difficiles pour du travail de maternelle. Il faudra attendre les prochaines rentrées et avoir plus de recul pour voir les effets de cette mesure sur le terrain. C’est pourquoi je préfère écrire ces lignes au conditionnel.

Témoignage d’une mère faisant l’école à la maison:

« On aura plus de contrôles. Même si on n’a rien à se reprocher ou que les choses se passent bien, ça engendre toujours un peu de stress. On a toujours un peu cette envie de perfection », explique-t-elle ». 

Pas de modification des programmes en maternelle

Cette réforme ne dit pas qu’il y aura un changement des programmes en maternelle. Ils sont entrés en vigueur en 2015 et sont axés sur le développement du langage.